Orion

Définition

Mark Cartwright
par , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 13 février 2017

Texte original en Anglais : Orion

Orion (by Unknown Artist, Public Domain)

Orion était le grand chasseur de la mythologie grecque, célèbre pour sa beauté et ses nombreux amours. Soit son assaut sur Artémis, soit l'admiration qu'elle lui portait amenèrent les dieux à transformer le géant en constellation. La constellation d’Orion, citée par des écrivains antiques tels que Hésiode et Homère, était une aide importante à la navigation et à l’agriculture tout au long de l’Antiquité.

Généalogie et naissance

Les mythes concernant Orion sont variés et contradictoires. Dans certaines versions, il est le fils de Poséidon et d’Euryale, l’une des trois sœurs Gorgones. D’autres écrivains en font le fils de Hyriée, fils d’Alcyone (une des Pléiades) et de Poséidon. Dans cette version, Hyriée, pauvre paysan et apiculteur, accueille Zeus et Hermès et obtient en retour la faveur d’un fils. Orion naquit ainsi quand Hyriée suivit leurs instructions et enterra la peau d’un taureau sacrifié dans la tombe de sa femme. Pour que l’astuce fonctionne, le fermier dut d’abord ajouter de l’eau à la peau et, ô surprise, Orion sortit de terre neuf mois plus tard. Cette naissance miraculeuse impliquant de l’eau explique l’association d'Orion avec la venue des pluies lors du lever et du coucher de la constellation.

Supprimez la pub

Advertisement

Traditionnellement, donc, Orion venait de Hyrie en Béotie, et ce qui n’est pas contesté est qu’il était bien fait, de belle apparence, et possédait de grandes qualités de chasseur. Orion était l’un des grands amoureux grecs, aussi, il était dit qu'il avait engendré 50 fils après avoir couché avec 50 nymphes.

Pour son audace, Orion fut transformé en constellation qui porte son nom et son chien fut, de même, transformé en l’étoile brillante sirius.

Orion et Mérope

Non satisfait de sa conquête des nymphes, Orion débarqua alors sur Chios et poursuivit et attaqua Mérope, fille d’Œnopion et donc petite-fille de Dionysos.  Œnopion avait promis sa fille au grand chasseur s’il pouvait libérer l’île de bêtes sauvages gênantes. Ce que fit Orion, mais Œnopion, détestant l'idée de perdre sa fille, refusa de tenir sa promesse et prétendit qu’il y avait encore beaucoup d’animaux sauvages errant sur Chios. Orion retira quand même son prix et agressa Mérope dans ses appartements. Quand Œnopion découvrit le crime, il demanda de l’aide à Dionysos, et le dieu du vin fit d’abord boire le chasseur et le fit ensuite aveugler par des satyres. La malheureuse Mérope deviendra plus tard l’épouse de Sisyphe, et c’est la honte d’avoir été la seule de ses sœurs à épouser un mortel qui explique pourquoi son étoile brille moins que les autres dans la constellation des Pléiades.

Heureusement pour Orion, il pourrait recouvrer la vue si seulement il réussissait à atteindre le point où Hélios – le Soleil – se lève chaque jour au-dessus de l’Océan, loin à l’est. Alors, en prenant un bateau à rames, il traversa la mer, prenant au passage Cédalion, l’assistant de Héphaïstos, quand il s’arrêta sur Lemnos afin de faire de lui son guide. Arrivés à destination, Hélios rétablit la vue d’Orion, et Éos, la personnification de l’aube et sœur d’Hélios, tomba promptement amoureuse du beau chasseur. Leur liaison illicite serait responsable du superbe rougissement de l'aube matinale.

Supprimez la pub

Advertisement

Orion et Artémis

La quête suivante d’Orion se révéla un peu plus ambitieuse et fatidique car il attaqua la déesse Artémis, elle-même grande chasseuse. Pour son audace, Orion fut transformé en une constellation qui porte son nom et son chien fut également transformé en une étoile brillante, Sirius. Cependant, une version alternative de l’histoire (celle d’Homère) voit Éos tomber amoureuse du puissant chasseur alors qu’il rendait visite à Hélios, et Artémis le tuer par jalousie à l'aide de ses flèches quelque part près de Ortygie (Syracuse?).

Orion - the Constellation
Orion - the Constellation
by Till Credner (CC BY-SA)

Dans une autre version encore, Artémis tua Orion par erreur après avoir été trompée par Apollon lui ayant fait croire que le chasseur était, en fait, un méchant qui avait attaqué une de ses prêtresses. Orion, alors qu'il nageait pour échapper à un scorpion géant (également envoyé par Apollon), fut tué par les flèches d’Artémis qui ne pouvant voir qu'une tête éffleurer les flots au loin ne reconnut pas le chasseur. Cette tragédie eut lieu après que les deux grands chasseurs se furent entrainés ensemble en Crète. Artémis essaya d’enrôler Asclépios, doué en médecine, pour ramener Orion à la vie, mais celui-ci avait tout juste été foudroyé par Zeus pour avoir été trop habile à ramener les morts à la vie et brouiller ainsi la distinction entre les mortels et les dieux. Dans cette version, c’est le regret d’Artémis pour la perte de son compagnon de chasse qui lui permit de devenir une constellation et de gagner l’immortalité parmi les étoiles.

Une autre tradition raconte qu'Orion ne finit pas du tout dans les étoiles mais, théorie beaucoup moins romantique, fut enseveli à Tanagra, au nord d’Athènes. L’écrivain et voyageur grec du 2e siècle EC Pausanias affirmait même avoir visité le site qui était également considéré comme l'emplacement de la colonne où Atlas s’asseyait pour méditer.

Supprimez la pub

Advertisement

Orion la Constellation

Dans l’Iliade d’Homère (Bk. 18:487) Orion (la constellation) apparaît sur le grand bouclier d’Achille fabriqué par Hephaïstos. Il apparaît à nouveau dans l’Odyssée d’Homère (Bk. 5:121 & 274, Bk. 11:310 & 572) où, loin des étoiles, il descendit dans les profondeurs de Hadès, recueillant tous les animaux qu’il avait chassés au cours de sa vie. Vu par Ulysse et toujours insatisfait il poursuivit à nouveau ses proies, armé d’un gourdin de bronze indestructible. La constellation du chasseur est également mentionnée par Calypso comme guide pour Ulysse lors de son voyage de retour. Hésiode mentionne la position d’Orion dans le ciel nocturne dans plusieurs passages de Les travaux & les Jours pour guider les agriculteurs quand ils effectuaient certaines tâches agricoles. D’autres constellations sont également des guides utiles, notamment les Pléiades et leur poursuite mythique par Orion  reflète le fait que, tout comme la constellation, elles se lèvent et apparaissent juste avant qu’Orion ne le fasse.

Supprimez la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth is currently teaching English at the British Council, Milan. Fluent in French, English and Italian she has 25 years experience in the field of education. She enjoys travelling and learning about the history and heritage of other cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark is a history writer based in Italy. His special interests include pottery, architecture, world mythology and discovering the ideas that all civilizations share in common. He holds an MA in Political Philosophy and is the Publishing Director at AHE.